Génie de l’éclair ?

02 juil

IMG_1763Je vous avais parlé ICI des nombreux pâtissiers qui avaient à cœur de trouver un successeur au roi macaron et parmi les impétueux vizirs je vous citais l’éclair.

A l’occasion d’un agréable shopping dominical j’ai eu l’occasion d’approfondir un peu le sujet en m’arrêtant sur le stand « L’ éclair de génie » du pâtissier Christophe Adam situé au Passy Plaza à Paris, revue de détail :

1. Le nom : On comprend bien le jeu de mots mais se qualifier soi-même de génie on peut se dire qu’il y en
a qui n’ont pas froid aux yeux mais peut-être ont-ils  raison, attendons la suite.

IMG_1761

2. Le magasin et l’ambiance : il ne s’agit
pas vraiment d’un magasin, plutôt d’un corner (le magasin principal se situe dans le marais) mais l’ambiance est là : simple, moderne, très colorée, les couleurs acidulées des glaçages font un peu penser aux étals de 
Sadaharu AokiCa sent un peu le « concept » avec un gros panneau « Saison 002, printemps-été 2013 » pour faire fashion et pour que tout le monde comprenne bien qu’ici on n’achète pas ses éclairs comme dans n’importe quelle pâtisserie de quartier.

IMG_17593. Le visuel : des couleurs, encore des couleurs, des dessins sur les glaçages bref du bien bien funky qui attire l’œil mais aussi quelques produits qui ont l’air plus traditionnels : praliné à l’ancienne, caramel beurre salé…. N’étant pas un fan des colorants c’est davantage vers ces derniers que j’aurais envie de m’orienter.

 

4. Les prix : 4,5 ou 5€ le petit éclair c’est cher mais si c’est exceptionnel (ou génial) rien à dire, ça reste un petit plaisir, donc à voir.

IMG_17685. Enfin la dégustation : J’ai choisi un praliné à l’ancienne qui m’attirait vraiment et un framboise chocolat qui me disait moins mais je me suis dit qu’il fallait quand même gouter cette gamme plutôt fruitée et colorée. La pâte à choux est dans tous les cas excellente, ça fait plaisir. J’avoue avoir aimé le chocolat framboise mais sans être emballé alors que le praliné était franchement divin : la noisette avait du goût, pas trop sucré, un délice.

Moralité, Christophe Adam sait faire et même très bien, comme souvent les choses les plus classiques sont les meilleures à conditions d’être bien traitées et ici elles le sont. Dommage qu’il y ait autant de « bruit conceptuel» autour de ces délices mais le produit est là, c’est l’essentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>